Prise en main de GNS3 pour la simulation réseau


  • mer. 19 août 2015
  • Réseaux
  • 2.0 min read

Comme moi, vous connaissez peut être l'utilitaire Packet Tracer de Cisco qui permet de simuler un réseau Cisco et d'y faire quelques exercices. C'est un très bon outil pour les étudiants mais relativement peu exploitable en entreprise car il ne simule que du Cisco et ne sais pas simuler autre chose que des hôtes très basiques. Impossible d'y simuler un serveur pfsense par exemple.

J'ai récemment fait la découverte de GNS3 qui est un logiciel assez similaire mais vous vous en doutez bien plus complet et qui possède la capacité de simuler un réseau de production. Vous pouvez créer des projets avec switchs et routeurs mais également ajouter des VMs que vous aurez pris le soin de créer avec VirtualBox ou Qemu. Wireshark est intégré afin de capturer des paquets réseau comme on le souhaite.

GNS3 a vu le jour suite à l'apparition de Dynamips, un émulateur de l'OS de Cisco : IOS (à ne pas confondre avec l'iOS d'Apple). Dynamips est un outil qui se manipule en ligne de commande et qui demande un solide bagage technique. GNS3 a alors été développé pour faciliter cette configuration et apporter beaucoup d'autres fonctionnalités qui ne sont pas présentes dans Dynamips comme par exemple le support de Cisco PIX et ASA, ainsi que de Juniper avec JunOS.

Avant de commencer, il faut noter que la seule façon de simuler un vrai environnement IOS est de posséder une image d'IOS. Dynamips et GNS3 ne contiennent pas ces images pour d'évidents problèmes de droits, tout comme VirtualBox ne vous propose pas d'image Windows. Il y a plusieurs façon légales de se procurer ces images (par exemple si vous possédez un switch ou un routeur Cisco) et d'autres moins légales (trouvable facilement).

Pour récupérer la dernière version de GNS3 (v1.3.9 aujourd'hui), vous devez vous inscrire sur leur site et télécharger le paquet qu'il vous faut. L'appli est multiplateforme, compatible Windows, Linux et Mac. L'installeur va installer pour vous tous les outils nécessaire pour la virtualisation et la capture de paquets.

2015-08-17 23_30_55-GNS3 1.3.9 Setup

Sous Windows, l'installation est assez classique. Après avoir lancé l'installeur, la fenêtre de setup apparaît, il suffit alors de suivre les indications jusqu'à arriver à cette fenêtre :

2015-08-17 23_33_08-GNS3 1.3.9 Setup

Il est préférable de laisser tout cocher, ainsi si des logiciels ont besoin de mise à jour, elles seront faites. En cliquant sur Next, l'installeur va lancer l'installation de winPcap

2015-08-17 23_33_29-WinPcap 4.1.3 Setup

2015-08-17 23_33_42-WinPcap 4.1.3 Setup

On laisse cocher le lancement automatique du driver au démarrage.

Ensuite, l'installeur télécharge et installe Wireshark

2015-08-17 23_33_59-GNS3 1.3.9 Setup 2015-08-17 23_34_14-Wireshark 1.12.4 (64-bit) Setup 2015-08-17 23_34_39-Wireshark 1.12.4 (64-bit) Setup

WinPcap est déjà installé donc on décoche l'option 2015-08-1723_34_56-Wireshark 1.12.4 (64-bit) Setup 2015-08-17 23_35_47-Wireshark 1.12.4 (64-bit) Setup

On décoche 'Run Wireshark', on ne va pas en avoir besoin tout de suite.

L'installation se poursuit avec cette fois SolarWinds Response Time Viewer qui est une application d'analyse de capture Wireshark

2015-08-17 23_37_13-SolarWinds Registration

Ici, vous pouvez mettre ce que vous voulez, l'adresse n'est pas vérifiée

2015-08-17 23_38_54-SolarWinds Response Time Viewer for Windows

L'application se lance automatiquement. Je vous invite à en faire un tour rapide avant de la fermer

2015-08-17 23_40_09-GNS3 1.3.9 Setup 2015-08-17 23_40_30-GNS3 1.3.9 Setup

SolarWinds vous propose une licence gratuite pour son software. Je n'ai pas testé comment acquérir cette licence et je ne sais pas sous quelle condition elle s'acquière.

Voilà pour la description et l'installation de GNS3. La prochaine fois, on verra comment le configurer et y créer de nouveau routeur, switchs et VM.