Comment vais-je me passer des services de Google?


Ça faisait quand même un moment qu'on s'en doutait, Snowden nous l'a confirmé. Tous les plus grands services en ligne américains mettent quasi à disposition les données qu'ils possèdent sur leurs utilisateurs aux services gouvernementaux des USA. Cela pose plusieurs problèmes. Certains sont d'ordre individuel, d'autres d'ordre politique, économique, diplomatique voir même en exagérant un peu, pose un problème de civilisation.

Individuellement, je ne suis pas vraiment d'accord à ce que des gens, auxquels je n'ai pas donné accès à mes données, puissent les consulter sans mon avis. Je n'ai rien à cacher, mais ce n'est pas non plus une raison pour que je partage mon agenda avec n'importe qui et qu'il puisse voir la date, l'heure et le lieu de mon RDV avec mon proctologue.

Et même si je n'ai rien à cacher, je n'ai pas non plus envie qu'en cas de problème avec les autorités mes communications et agissements électroniques puissent être utilisé contre moi. J'utilise actuellement les services suivant chez Google, très pratique parce qu'ils sont synchronisé avec mon smartphone Android : Gmail, Google+, Agenda, Drive, Maps. Autant dire que ma vie est stockée sur les serveurs de Google, quelque part dans les nuages.

Le récent scandale PRISM m'a fait mettre le nez dans ma propre merde. Grand défenseur des LL, je me suis laissé happer par la facilité d'utilisation des services de Google. D'un autre coté, je ne veux pas non plus disparaître des radars sur Internet pour la simple et bonne raison que je veux contrôler mon identité en ligne. Je ne veux pas que ce soit les autres qui décident des liens qui ressortiront sur Google lorsqu'on y tape mon nom. Pour cela, il faut que je contrôle ma présence en ligne. Le blog est donc là pour ça.

Économiquement, j'imagine que les grandes entreprises françaises ainsi que certaines plus petites mais innovantes et qui utilisent activement les services de Google, Yahoo ou même le cloud d'Amazon pour les entreprises doivent être en train de serrer les fesses. Il devient facile pour la NSA et la CIA de faire de l'espionnage à grande échelle et à peu de frais (théorie du complot powered).

La question qui se pose maintenant, c'est de savoir comment sortir de tous ces services. Tant qu'on n'entre pas dans les prisons dorées de Google ou Apple, il est relativement aisé de trouver des solutions alternatives. Par contre, une fois qu'on y a mis les 2 pieds, ça devient plus compliqué d'en sortir parce qu'il est nécessaire de migrer toutes les données correctement et surtout ne rien oublier.

Pour ma part, j'ai la chance d'avoir un bagage technique qui me permet de savoir mettre en place et gérer un serveur. La solution passera donc certainement par Owncloud pour tout ce qui concerne l'agenda, les contacts, le stockage de photos. Pour les mails, ça se complique, j'en ai déjà fait l’expérience. J'ai essayé d'envoyer quelques mails avec mon ancien domaine (aldevar.fr). Ceux ci finissaient souvent dans la boite à spam de mes destinataires. En plus de ça, même si j'arrive à régler ce problème, la très grande majorité de mes contacts utilisent Gmail ainsi que des smartphones Android. Donc, même si je décide de supprimer mes données perso des serveurs de Google, le géant du web aura toujours mes données grâce à mes amis qui synchronisent leurs contacts et reçoivent mes emails.

Ouais, je sais, c'est ballot...