Le web 2.0 est-il une idiocratie?


Comme moi, vous venez peut-être d'une génération qui a grandi en ligne avant le boom des réseaux sociaux. Internet était alors une chambre secrète que peu de personnes avaient visité. Nous trollions avant que ce soit appelé 'troller' et nous le faisions plus pour l'exercice intellectuel que pour se divertir. Une de mes premières expériences enrichissantes venant d'Internet était un logiciel qui permettait de voir et d'envoyer des emails sur les newsgroups. L'activité qui y régnait était très enrichissante et c'est sans doute cette expérience là qui m'a poussé à me diriger vers l'informatique.

Je me rappelle les discussions enflammées sur les chatrooms. ASV les gens? Évidemment, ce n'était qu'une question de temps avant que 'le peuple' ne débarque en masse sur le réseau. En attendant, je me faisais mes premiers 'amis internet'. Nous n'avions pas ou très peu d'ami IRL avec qui discuter sur le net.

Pas mal de monde considère que Myspace représente la chute d'Internet et ils n'ont pas tout à fait tort. Il faut avouer que Myspace était plutôt sympa et permettait de rencontrer pas mal de musiciens. Ceux-ci pouvaient recevoir des avis/critiques sur leurs musiques. Quand Myspace a commencé à mourir, il n'y avait plus cette communauté centrale pour les musiciens. Ce qui s'en approche le mieux aujourd'hui est sans doute Soundcloud. Myspace a ouvert les vannes de l'Internet à pas mal d'idiots. Difficile de nier qu'avec la création de Myspace le QI général des internautes a subit une forte chute.

L'internet devenait une sorte de centre commercial fantaisiste, avec pleins d'icônes dégueulasses et de lumières clignotantes. Avec la création de Twitter, le web2 entamait sa création. Est arrivé Facebook qui a définitivement tué Myspace et qui a introduit les apps. Mais Facebook s'est vite transformé en la peur que nous avons tous de la 'conspiration Orwellienne'. Avec l'avènement de l'Iphone et d'Android, Facebook est devenu une sorte de passage obligé vers le monde numérique. Un peu comme AOL a pu l'être pendant un temps.

Il y a un espoir que Google+ mette fin à ce monopole de Facebook sur les réseaux sociaux. Je ne pense pas que G+ fasse tant que ça de concurrence à Twitter. Le réseau de microblogging a beaucoup participé à faire de l'Internet une affaire populaire et je pense qu'il va encore vivre longtemps. Peut-être que je me trompe et qu'Internet n'est pas devenu une idiocratie comme cela semble être le cas avec Facebook. En tant que personnes ayant utilisé Internet dans ses premiers jours, nous avons grandi, mûri, et nous devons utiliser nos connaissances numériques pour accompagner une nouvelle génération.